jeudi 13 décembre 2012

L'anniversaire des éditions Sigest



Le 7e anniversaire des Editions SIGEST.

Pour fêter leur 7e anniversaire, les éditions Sigest avaient organisé un déjeuner amical à Paris, ce jeudi 13 décembre 2012 auquel ont participé quelques auteurs et amis. Un invité exceptionnel, Ragip Zarakolu, un ami de longue date et qui se trouvait à Paris pour une conférence, a rejoint les convives.

 Jean Sirapian, F.B. Huyghe, Alexandre del Valle, Erwan Kerivel, Ragip Zarakolu, Jean Gureghian.
Etaient présents aussi Alain Burgeat, Laureen Topalian, Antoine Sakochian, Jirayr Jolakian, Rousane Guréghian...



Historique : Au commencement, l’activité de la société créée et installée à Alfortville sous le nom de « Studio 7 » était la photographie. En 1984, avec l’avènement de la PC d’IBM, l’activité de la société se diversifie vers le micro-informatique et prend le nom commercial SIGEST (Systèmes Informatiques de GESTion).
En 2001, une première activité d’édition a été lancée par la nouvelle édition du livre d’Edmond Khayadjian, « Archag Tchobanian et le Mouvement arménophile en France ». 
En octobre 2004, SIGEST lance l’activité de l’édition, au départ pour publier les ouvrages commandés par l’Institut Tchobanian, avec un Livre blanc « Europe-Turquie : un enjeu décisif », ce qui deviendra ensuite la revue géopolitique semestrielle « Europe et Orient ». 
En 2006, à l’occasion de l’année de l’Arménie en France, c’est le lancement des publications en arménien des albums de Tintin, avec un contrat exclusif mondial signé entre Sigest et Casterman. Le premier album, « 7 Boules de Cristal » sera suivi de trois autres albums de Tintin en 2007, 2008 et 2009. 
Aujourd’hui, SIGEST, dont le catalogue compte près de 70 titres, regroupe une équipe de plus de dix collaborateurs indépendants (graphistes, iconographes, illustrateurs, scénaristes, imprimeurs…) dont bon nombre partagent leur activité entre Paris, Normandie et Erevan. De surcroît, une quinzaine de conseillers extérieurs et une dizaine de traducteurs sont réparties dans toute la France, et pour certains en Arménie.


La ligne éditoriale de SIGEST se décline en trois catégories principales : géopolitique-histoire contemporaine (Revue, essais, mémoires...), culturelle (Beau livres, langues…) et grand public (BD, romans…).    
En 2008, SIGEST a été élu le meilleur éditeur au « Festival National du Livre Arménien » (Marseille), prix décerné par un jury présidé par Edmonde Charles-Roux Defferre, Présidente de l’Académie Goncourt et Franz-Olivier Giesbert, Directeur de la Rédaction de l’hebdomadaire Le Point. 

Auteurs publiés : Roger Akl, Armen Ayvazyan, Fadi A. Azar, Farid Boudjellal, Alain Burgeat, Reine Cioulachtjian, Yves Dewulf, Denis Donikian, Jean Géronimo, Gérard Guerguerian, Alexis Gurdikyan, Jean V. Guréghian, Erwan Kerivel, Edmond Khayadjian, Nikos Lygeros, Ruben Melkonyan, Jean-Baptiste Merlino, Erol Ozkoray, François Pelletant, Isabel Ruck, Irina Simonyan, Varoujan Sirapian, Laureen Topalian, Alice Varvarian-Saboundjian.


Sigest
29 rue Etienne Dolet
94140 Alfortville

jeudi 15 novembre 2012

Un BD sur Tehleryan



Un BD sur Soghomon Tehleryan

Les Editions Sigest préparent pour 2013 un album de BD pour retracer l’exécution de Talaat Pacha par Soghomon Tehleryan, à Berlin, en 1921.
Dessinateur : Paolo Cossi.
Co-scénaristes : Djian et Jan Varoujan

Un livre vient d’être publié sous le titre de « Hadoug Kordz » qui servira de base pour le scénario de l’album. 


vendredi 2 novembre 2012

Salon du livre francophone - BIEL



Salon du livre francophone de Beyrouth - BIEL.

Deux auteurs de SIGEST, Gérard Guerguerian pour « Les différends arméno-turcs » et Fadi Azar pour « Pot-Pourri Recueil de poèmes » étaient présents sur le stand VIRGIN, le 1er novembre à 18h00 pour dédicacer leur livres.


Le stand VIRGIN arborait des affiches grand format des auteurs présents. Ici G. Guerguerian et F. Azar.

Les deux auteurs ont été très sollicités et ont profité de cette séance de dédicace pour répondre aux questions des "fans". 
Les quotidiens "L'Orient le Jour" a publié deux articles élogieux, deux jours de suite pour les deux auteurs. "Aztag" et "Zartonk", deux journaux arméniens, ont mis l'accent sur le livre de Guerguerian.    
Les deux auteurs, motivés par ce succès, ont décidé de participer au salon du livre de Genève, début mai 2013.

Dans la foulée le directeur de SIGEST, Jean SIrapian présent au salon pour accompagner ces auteurs, a entamé des démarches pour confier la distribution de ces livres (plus de 70 livres au catalogue depuis 2005) au Liban au grossiste CIEL qui travaille étroitement avec Virgin.

lundi 22 octobre 2012

Dédicaces à Beyrouth

Deux auteurs SIGEST seront présents au salon du livre francophone de Beyrouth, le 1er novembre 2012
pour signer leurs livres, sur le stand Virgin :


dimanche 26 août 2012

Arménie, la Croix et la Bannière

Arménie
la Croix et la Bannière


de Denis Donikian

EAN : 9782917329443
Ed. SIGEST, 80 pages, 11.5x17 cm
9,95 euros

Parution 3.09.2012
pour vos commandes http://editions.sigest.net





Aujourd’hui, l’Arménie donne l’impression de tout faire à l’envers, d’agir visiblement à l’encontre du bon sens, des urgences nationales et de ses intérêts. Quand il faut consolider, elle fragilise ; quand il faut croître en nombre, elle décourage les naissances ; quand il faut s’appuyer sur les cerveaux, elle les oblige à fuir ; quand il faut ouvrir le pays aux investisseurs, elle produit de la méfiance ; quand il faut libérer les consciences, elle les plonge dans l’obscurantisme ; quand il faut épanouir, elle infantilise ; quand il faut donner du travail, elle le vend ; quand il faut rendre la justice, elle crée de l’impunité ; quand il faut défendre le pays, elle assassine ses défenseurs ; quand il faut promouvoir la vérité, elle ment ; quand il faut sauver, elle tue… Et ainsi de suite. On n’en finirait pas de faire l’inventaire des nœuds dans lesquels trois présidents ont durement enserré les citoyens depuis l’indépendance du pays.

dimanche 12 août 2012

La Guerre des Mémoires


Revue géopolitique de
l'Institut Tchobanian

La Guerre des Mémoires 
Europe&Orient n°14
Français-Anglais

ISBN : 978-2-9173-2938-2
ISSN : 1773-9802
136 pages, 16x24cm Prix : 10 €


Le dossier spécial de la revue Europe & Orient n°14 est consacré à "L'Industrie de la Négation"*.
Comme d'habitude une vingtaine de spécialistes apportent leurs points de vues sur les sujets géopolitiques ou sociologiques sur l'UE, l'Asie Mineure, le Caucase et le Moyen-Orient. 

E&O - 14

La Communauté Arménienne d'Istanbul



La Communauté Arménienne d'Istanbul
des années 1920 à nos jours
de Rouben MELKONYAN
Sigest, ISBN : 978-2-9173-2941-2
14x21 cm, 112 pages, 12

Vient de paraitre.

La vérité est dans l'homme

The Armenian Military in the Byzantine Empire

Image
The ARMENIAN MILITARY
in the BYZANTINE EMPIRE
 

Conflict and alliance under Justinian and Maurice

by Armen Ayvazyan

Foreword by Ilkka Syvanne
Sigest, ISBN : 978-2-9173-2939-9
128 pages, 15x21cm,
With full colour battlefield map 21x27cmPrice: € 14,50 / $19,95
Language : English
http://editions.sigest.net/page0001013f.html


And in the second part, Ayvazyan examines the Byzantine attitudes towards the Armenians and their armed forces, revealing, inter alia, that the underlying source for continuity of the anti-Armenian images with the analogous Roman tradition of prejudice was essentially geopolitical.

Dr. Armen Ayvazyan’s small, yet dense study of Byzantine, Armenian and Iranian military relations is a pioneering piece of scholarship, indeed capable of triggering a renewed interest by Western military historians into the too-often ignored Armenian material.
Dr. Ayvazyan has managed to perform an almost impossible task. He has demonstrated that, despite the perceived paucity of the relevant historical evidence, it is still possible to arrive at a completely new, well-substantiated and plausible reconstruction of the Armenian rebellion in 538-539.

Dr. Ilkka Syvanne

Armen Ayvazyan (Aivazian) holds doctoral degrees in History (1992) and Political Science (2004). He was a Carnegie Corporation of New York/IREX fellow at Syracuse University (1995); a Visiting Senior Fulbright Scholar at Stanford University (1997-1998); and a Visiting Alexander S. Onassis Foundation Fellow at ELIAMEP, Hellenic Foundation for European and Foreign Policy (2000-2001, Athens).

Image
Dr. Ayvazyan is the author of:
  • The Armenian Church at the Crossroads of the Armenian Liberation Movement in the XVIII Century (2003);
  • Mother Tongue and The Origins of Nationalism: A Comparative Study of the Armenian and European Primary Sources (2001);
  • The Code of Honor of the Armenian Military, 4-5th centuries (2000);
  • The Armenian Rebellion of the 1720s and the Threat of Genocidal Reprisal (1997)
  • ... and other books and articles.

Commentaires/Reviews



-Version française -

Peter Halfter, « L'importance de guerriers arméniens dans l'Empire byzantin sous les empereurs Justinien et Maurikios », dans la Revue de l’Association Arméno-allemande, Vol.1, n°158, 2013, pp.61-62.

« Le travail fourni par Armen Ayvazyan portant sur des sources historiques est admirable.
Sa capacité de reproduire le contexte géographique de l’affrontement et de combiner ensuite les conditions de ce dernier avec les mouvements stratégiques et tactiques, est digne d’une grande reconnaissance. »

« En comparant la bataille d’Akori (en 481 contre les Iraniens) avec celle d’Avnik (en 539), l’auteur parvient à démontrer que le déploiement de telles mesures tactiques, comme la retraite feinte et l’attaque soudaine sur un terrain méconnu par l’adversaire, appartenaient au répertoire de l’art de la stratégie militaire arménienne. »

« Armen Ayvazyan justifiait la puissance militaire des contingents arméniens, qui concurrençait souvent avec succès contre des puissances ennemies, avec l'unité interne de l'ancienne société arménienne. […]Mais cette solidarité n’était pas à l’abri de faiblesses. Les puissantes familles aristocratiques qui ont dominées les événements politiques de l'Arménie, n’ont affichées une cohésion uniquement si leurs privilèges étaient menacés par une puissance étrangère. Sinon, ils se voyaient comme des rivaux, qui se pourchassaient mutuellement avec méfiance et qui succombaient souvent à la tentation d’une alliance avec une force extérieure pour nuire à la communauté concurrente. Par conséquent, on pourra résumer que  la révolte de 538/39 a connu autant de succès en raison de l’implication des trois « maisons maître » de l’aristocratie arménienne. »

-Version anglaise -


Peter Halfter, "The Importance of Armenian soldiers in the Byzantine Empire under Emperor Justinian and Maurikios", in the Journal of the German-Armenian Society, Vol.1, No. 158, 2013, pp.61-62.

“The work Armen Ayvazyan has performed on the historical sources is admirable. His ability to reconstruct the geographical context of the battle and then to combine the conditions with the strategic and tactical movements of the counterparty, deserves high recognition.”

“By comparing the battle of Akori (of 481 against the Iranians) with the one
of Avnik (539), the author ably shows that such tactical measures such as feigned retreat and sudden attack on an unfamiliar terrain for the enemy belonged to the repertoire of Armenian generalship”.

“Armen Ayvazyan justified the military power of the Armenian contingents, who often competed successfully against a hostile power, with the internal unity of the former Armenian society. […]But this solidarity did also face certain weaknesses. The powerful aristocratic families, who dominated the political events of Armenia, held together as a whole only if their privileges were threatened by a foreign power. Otherwise, they saw themselves as rivals who stalked each other warily and often succumbed to the temptation of allying with an external power to harm the competing clan. Therefore one can assume that the revolt of 538/39 was as successful only thanks to the involvement of the three “master houses” of Armenia’s aristocracy.

***



A response to Everett L. Wheeler’s review of The Armenian Military in the Byzantine Empire
http://www.militaryhistoryonline.com/medieval/articles/armenianmilitaryreview.aspx