dimanche 2 août 2020

Les pogroms des 6-7 septembre 1955

Les pogroms 
des 6-7 septembre 1955
de Varoujan Sirapian

E&O Hors série n°3
E&O Hors-série # 3

15 € + 4,95 € frais de port = 19,95 €

Pour les règlements via PayPal
avec ce lien
https://www.paypal.me/sigest

ou si vous avez l'application PayPal sur votre smartphone en scannant ce QR code.


contact : info @ sigest . net



Une analyse juste des évènements des 6-7 septembre 1955 (pogroms à Istanbul, Izmir et Ankara) ne peut se faire qu’à travers une vision englobant l’homogénéisation ethnoreligieuse accomplie par l’élite kémaliste pour arriver à un État-nation, les conditions démocratique et économique particulières des années 1950, et la question de Chypre.  

Pour la première fois un ouvrage en français aborde cette période avec des photos et documents. 

"Après ces incidents, les minorités non musulmanes, même les plus modérées et bienveillantes, ont perdu toute confiance dans les institutions de leur pays. Beaucoup ont décidé de quitter, tôt ou tard, la Turquie.
Jean Dorian     





-----------------------------------------------------------------------------------------------------------


Les numéros hors-séries E&O déjà parus :


Hors série #1 - 9,95 €


Hors série # 2 - 16 €



mardi 30 juin 2020

Israël Adam Shamir, miroir de notre temps

Israël Adam Shamir, miroir de notre temps

Publié le 24/06/2020
par Jacques Vecker


J'ai reçu le livre de Israël Adam Shamir «Aau nom du Christ » il y a plusieurs mois. Je devais en faire une recension. Je ne savais pas par quel bout le prendre. Cet écrivain-journaliste-politologue russe, juif israélien converti au christianisme, inclassable chercheur de vérité, lanceur d'alerte à sa façon, suédois d'adoption je suppose par nécessité de liberté éditoriale, à l'aise sous tous les cieux, ce Shamir que j'avais découvert à propos de la Palestine martyrisée tient des propos que seul un Juif peut tenir sur les Juifs sans devenir la cible de drones du Mossad. Enquêteur infatigable il débusque les fausses informations, les manipulations historiques et se pose des questions là même où personne ne se permet d'en poser. Staline fut-il le monstre que l'on dit, Hitler a-t-il vraiment songé à exterminer les Juifs, les Etats-Unis sont-ils soumis à Israël ? Il répond d'ailleurs clairement à cette dernière question, sans détour, sans ambiguïté. Il ose proposer de « mesurer Juifs et non-Juifs à la même aune que le reste de l'humanité » et constate que la seule infraction appelant une punition est « l'offense envers les Juifs » ! Pourquoi cette « adoration universelle pour les Juifs ? »

Il est des domaines où l'on ne se risque plus de s'aventurer sauf à s'offrir à la répression, à la mort sociale ou à la prison. Shamir échappe à toutes les malédictions mais ses livres sont souvent mis à l'index. Il rejoint l'heureux Gerard Menuhin qui écrivit à propos du national-socialisme, à visage et à mots découverts « Tell the truth and shame the Devil » (Dire la vérité et faire honte au diable) et tant d'autres moins connus qui osent se plonger dans les arcanes de la malignité juive et dans les méandres des successives traductions de la bible.

Les plus radicales affirmations se mêlent à des considérations linguistiques qui raviront les esthètes. L'église, ou plutôt l'Église redevient sous sa plume ce qu'elle n'aurait jamais dû cesser d'être une assemblée de croyants arrimée au message fondamental du Christ « Aime ton prochain comme toi-même » et autres sages conseils.

Au cœur de la pensée de Shamir, depuis que je la suis, se trouve l'égalité entre Juifs et Palestiniens. J'assistais un jour dans ma ville à une rencontre organisée par les amis de la Palestine à laquelle participaient des invités palestiniens présentant leurs produits et décrivant la réalité locale. Croyant bien faire, avant que le public ne se retire, j'ai proposé l' ouvrage de Shamir « L'autre visage d'Israël » J'ignorais qu'il n'était pas casher et que l'amour de Shamir pour les Palestiniens n'était pas acceptable car ce Shamir en d'autres occasions ne se voulait pas aveuglement shoahcompatible. Je fus vertement remercié et je dus garder pour moi mon intérêt pour ce peuple spolié. Je dois à la vérité de préciser que je ne devais pas non plus être considéré comme shoahcompatible.

Il semblerait, si l'on suit bien Shamir, que le destin des Juifs soit de devenir chrétiens et d'abandonner tout ce qui dans leurs textes sacrés apparaît comme barbare, génocidaire, intolérant, raciste. Jésus n'a-t-il pas prononcé à leur endroit ces paroles définitives : « Œil pour œil, et dent pour dent. Eh bien ! moi, je vous dis de ne pas riposter au méchant ; mais si quelqu’un te gifle sur la joue droite, tends-lui encore l’autre.» Une inversion totale de la conscience humaine. Il n'y a plus de peuple élu mais uniquement des enfants de Dieu... Ce que vos textes sacrés vous ont enseigne tout au long de l'ancien testament est obsolète. Je vous apporte la vérité et le destin de tous les Juifs est de me suivre. Je suis la vérité et la vie. Et Shamir se convertit, prit le prénom Adam et devint Israël Adam Shamir. On retrouve chez lui l'essentiel de la réflexion présente dans l'ouvrage de Georges Krassovski « Ce que Jésus voulait dire » magnifié encore par un Russe à l'esprit libre qui prendrait avantageusement place aux côtés de « Au nom du Christ »et de tous les testaments, particulièrement l'ancien. Comme beaucoup de contemporains non anglo-saxons hélas Israël Adam écrit en anglais mais il est magnifiquement traduit par Maria Poumier.

dimanche 28 juin 2020

dimanche 7 juin 2020

Des livres qui dérangent

Des livres best seller qui dérangent

La rançon du succès


Les livres de Valérie Bugault n'ont rien de complotiste. Tout est basé sur des faits, des analyses pertinentes et sont largement documentés. 

Mais ses deux derniers livres " Les raisons cachées du désordre mondial " et le livre de poche " Demain dès l'aube... le renouveau " qui est une synthèse et complément du précédent, devenus des "best seller" et aussi ses interventions, très suivies (des dizaines de milliers de vues à chaque parution), dans des médias alternatives irritent certains.

  

Valérie Bugault est Docteur en droit, ancienne avocate fiscaliste, analyste de géopolitique juridique et économique.

Voir le tweet d'André Bercoff au sujet des "dissidents" qui ne marchent pas dans les passages cloutés :

Les médiocres et les planqués détestent #DidierRaoult comme ils haïssent #DonaldTrump et tous ceux qui ont le talent et le courage d’avancer hors des passages cloutés de #BigBrother, et d’oser penser à l’extérieur de la machine à décerveler. Péchés capitaux pour les cons formatés.


Et voici la réponse de Valérie Bugault à ceux qui la traite de complotiste (extraite d'une interview).

Quant à "Conspiracy Watch" sous un nom pompeux qui laisse penser à une organisation internationale, on trouve une officine française, hébergée dans une maison d'associations à Paris, composée de... 2 personnes qui s'arrogent le droit de dire qui est "conforme" ou ne l'est pas. 

vendredi 21 février 2020

Mon ami Toumanian

Mon ami Toumanian





À l'occasion de 150e anniversaire du grand poète arménien Hovhannès Toumanian

Une nouvelle édition de "Mon ami Toumanian" vient de paraître 
EAN 9782376040361, 17x24 cm, 148 pages couleur, 19,95 €
Disponible à partir de 2 mars 2020




Le poète et écrivain arménien Hovhannès Toumanian (1869-1923), a passé toute son enfance dans sa chère province du Lori aux pittoresques montagnes. Le folklore arménien ayant été la source d’inspiration de Toumanian, son œuvre est intimement liée à la vie de son peuple. Ses œuvres, étonnamment d’actualité, sont celles d’un pédagogue inné. Dans ces contes, ballades et poèmes vous rencontrerez, tour à tour, un troubadour qui vous chantera l’histoire du puissant prince Tatoul, vous découvrirez la légende de l’île Akhtamar, vous serez stupéfaits de voir ce que peuvent faire une goutte de miel et une mouche, vous serez surpris par le destin sans pareil de Nazare-le-Brave. Vous y rencontrerez aussi des paysans et des jeunes paysannes qui vous feront sourire avec bienveillance, vous serez étonnés par l’imagination du Gai-Luron-Hassane. Vous y verrez comment les loups et les bergers se partageaient le même territoire dans ces redoutables montagnes, ces superbes montagnes qui feront de David de Sassoun le héros noble et puissant, invincible, mais tolérant, symbole de la résistance à l’oppression. Non content de donner uniquement à Hovhannès Toumanian une tonalité bien française, le présent livre refuse de figer cet auteur dans un espace temps restreint. C’est pourquoi Mon ami Toumanian aura sa place dans chaque foyer, car il se doit d’être lu et relu par les jeunes et les moins jeunes ; c’est l’ami que l’on fréquente pour sa grande sagesse.

Vendu sur :


vendredi 10 janvier 2020

De l'amour et du crime

De l'amour et du crime,
du sexe et des enfants

par Marion Sigaut


EAN 9782376040378, 12x18 cm, 100 pages, 12 € TTC

Parution 7 février 2020

Commandes à partir 12 février 2020 sur
Lalibrairie.com
Fnac.com 
Amazon.fr


L’arrestation, puis l’annonce de la mort du milliardaire pédophile Jeffrey Epstein déclenchèrent en 2019 plusieurs vagues de révélations qui virent les grands médias jeter l’opprobre sur quelques personnages haut placés.
Déjà mis en cause pour le viol d’une mineure en 1977, le cinéaste franco-polonais Roman Polanski dut faire face à une série de dénonciations pour des viols dont plusieurs femmes dirent avoir été victimes il y a 25, 35 et même 45 ans. Des féministes réussirent à perturber à Paris la projection de son dernier film, allant jusqu’à accuser les spectateurs de complicité avec le criminel.
Puis on apprit les méfaits et la fuite à l’étranger d’un comparse d’Epstein, Jean-Luc Brunel, alias Benchemoul, directeur d’une agence de mannequins à Paris et fournisseur d’adolescentes pour mâles fortunés en quête de chair fraîche.
S’ensuivit une interview, que les médias qualifièrent de calamiteuse, du prince royal d’Angleterre Andrew, qui dut à son tour de justifier d’avoir été vu et revu en compagnie du pédophile et, une fois au moins, enlaçant la taille d’une très jeune fille.
Dernier scandale en date : la parution, début janvier 2020, des souvenirs d’une jeune femme qui raconte ce que furent ses rapports, quand elle avait 14 ans, avec Gabriel Matzneff qui en avait à l’époque plus de 50.
Le point commun de ces affaires est que dans les quatre cas, les hommes ainsi accusés sont présentés comme des pédophiles (le mot désigne les adeptes du sexe avec les enfants), alors que leurs accusatrices étaient à l’époque toutes des jeunes femmes, ou des adolescentes parfaitement formées, donc plus du tout des enfants. La dernière de ces dénonciatrices, Vanessa Springora, va même plus loin en choisissant pour son livre le titre « Le Consentement ». Elle était donc d’accord…
Or si ni Roman Polanski, ni Jean-Luc Brunel ni le prince Andrew ne se sont publiquement reconnus pédophiles, Gabriel Matzneff, lui, le revendique haut et fort. 
Comment peut-on qualifier de pédophiles et de criminels, des hommes ayant eu des relations sexuelles avec de jeunes filles pubères et, qui plus est, consentantes ? La lecture attentive de plusieurs écrits de Matzneff, m’a donné, il y a plus de vingt ans, la réponse à cette question.

Marion Sigaut

Lire quelques pages